Dégradation du cours de l’action

Le Conseil d’Administration d’EDF a décidé de lancer une augmentation de capital de 4 milliards d’euros dont 3 sont souscrits par l’Etat. Pour s’attirer les faveurs des investisseurs (échaudés par la santé fragile du groupe) l’opération se réalise avec une décote importante par rapport au dernier cours de l’action. Même si le bilan final ne pourra être dressé qu’à la fin de l’opération, la dégradation du cours est sensible. Aussi, les salariés sont mal récompensés de leur fidélité alors qu’ils détiennent encore près d’1,36 % du capital.

Lire la suite :

1 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez1
Enregistrer
+1