Un acte odieux condamné par la CFE Energies

Des coups de feu ont été tirés cette semaine sur les Centre de vacances CCAS de St Brévin les Pins et de St Hilaire du Rosier qui doivent accueillir quelque 130 migrants. Les premiers tirs sont intervenus la veille de la signature d'une convention de mise à disposition de 3200 lits au niveau national entre la CCAS et le Ministère de l'Intérieur.
 
Alors que les guerres, la pauvreté, la faim et les persécutions de toutes sortes, poussent à l'exode des milliers d'hommes, de femmes, d'enfants, la CFE Energies condamne fermement cet acte odieux dirigé contre les réfugiés et contraire aux valeurs qu'elle défend.
 
Pour la CFE Energies, la liberté, la solidarité et la justice sont des valeurs qui s'appliquent à tout un chacun et doivent se traduire par une attitude de respect, de reconnaissance et de dignité vis-à-vis de ceux qui souffrent et sont persécutés.
 
La CFE Energies considère que ni la violence et ni le rejet de l'autre ne peuvent constituer une réponse aux drames que connaissent certaines populations dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR