Le Conseil d’Administration d’EDF adopte le projet Hinkley Point, le gouvernement britannique temporise jusqu’à l’automne !

Communiqué de presse CGT, CFE-CGC, FO

Si LE conseil d’ADMINISTRATION D’EDF Adopte le projet CONTRE L’AVIS UNANIME DES ADMINISTRATEURS SALARIES, le gouvernement britannique décide lui de temporiser jusqu'à l’Automne !

Le Conseil d’Administration d’EDF vient d'adopter la décision d’investissement dans le projet controversé de deux réacteurs nucléaires d'Hinkley Point au Royaume-Uni. Ce vote intervient sans même attendre le résultat de l'action en justice de son Comité Central d’Entreprise (CCE).Ceci témoigne de l'absence de considération de la Présidence d'EDF pour le dialogue social, mais aussi du Président de la République qui a donné son feu vert à cette entrave.

Cette décision intervient alors que la filière nucléaire française a d’autres priorités que mobiliser ses ressources financières sur ce seul projet dans un contexte d'incertitudes et de risques renforcé par le Brexit. Elle survient alors que la National Audit Office, équivalent britannique de la Cour des Comptes, s’inquiète du coût pour le contribuable anglais du contrat de rachat garanti dont bénéficie Hinkley Point, démontrant ainsi la fragilité de ce contrat, pourtant censé être la pièce maîtresse du projet, de sa rentabilité et de son intérêt pour EDF.

Lire l'intégralité du communiqué de presse :

bouton_telecharger_pdf

 

CFE Energies

GRATUIT
VOIR