Réaction au conseil d’administration d’EDF du 22 avril 2016

Si l’intersyndicale CGT CFE-CGC FO se félicite du report de la décision relative au projet Hinkley Point, il n’en demeure pas moins que les mesures annoncées le 22 avril par l’Etat et EDF sont contrastées, les unes allant dans le bon sens, les autres présentant des incertitudes et des risques pour le personnel.

Le Conseil d'Administration d'EDF s'est réuni le 22 avril sur la trajectoire financière à long terme de l’entreprise. A l’issue de cette réunion, l’Etat et EDF ont annoncé des mesures portant sur le renoncement par l’Etat au versement en cash de ses dividendes pendant deux ans, une augmentation de capital de 4 milliards souscrite à 75 % par l’Etat, des cessions d’actifs et un programme d’économies d’un milliard d’euros.

Il est ainsi grand temps que l’Etat cesse d’utiliser EDF comme une tirelire ou le bras armé d’une politique industrielle défaillante.

La priorité d’EDF, c’est d’assurer un service public exemplaire fournissant une électricité de qualité et compétitive au bénéfice des usagers et de l’économie française.

En savoir plus :

telecharger_pdf

CFE Energies

GRATUIT
VOIR