Fessenheim, 30 juin 2020

“Il y a toujours une profonde colère et tristesse et aussi une fatigue après les luttes qui auront retardé mais pas empêché la fermeture anticipée ; même si c’est irréversible la fermeture n’en est pas moins injuste et injustifiée”.

Anne Laszlo, déléguée syndicale CFE Énergies à Fessenheim.

CFE Energies

GRATUIT
VOIR