La CFE-CGC Énergies demande une application effective de l’accord

LA CFE-CGC Énergies demande de réunir en urgence le comité de pilotage national de l'accord

Une année à peine après son entrée en vigueur, l’accord sur le forfait-jours pour les cadres est déjà bien mis à mal et a « du plomb dans l’aile ». Le dogme du présentéisme est vivace et les tentatives sont nombreuses pour limiter l’autonomie des cadres dans l’organisation de leur temps de travail. De plus, dans le but de réduire les coûts salariaux, certaines dispositions de l’accord sont remises en cause. Des « petits arrangements » dans l’application de l’accord se multiplient dans l’ensemble des directions, sur le dos des cadres.

La CFE-CGC Énergies, signataire de l’accord sur le forfait-jours et première organisation syndicale des cadres à EDF SA, demande à la DRH Groupe de réunir dans les plus brefs délais le comité de pilotage national de l’accord pour décider des mesures nécessaires à son application effective (cf. courrier en PJ).

Lire la suite : et le courrier à la DRH Groupe :

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *